Comment calculer son DSO

Quelle que soit l’entreprise, la trésorerie est d’une importance cruciale. Elle représente en effet son vecteur de fonctionnement. Ainsi pour la survie et la croissance de l’entreprise, il est important d’assurer une bonne trésorerie en évitant les impayés. C’est dans cette perspective qu’intervient le calcul du DSO. Mais qu’est-ce que le DSO ? Et comment se calcule-t-il ?

DSO : qu’est-ce que c’est ?

DSO est un sigle anglais qui signifie « Days Sales Outstanding », soit en Français DPM pour « Délai Moyen de Paiement client ». Il s’agit d‘un indicateur de prouesse d’une société et de sa fonction client. Exprimé en jour de chiffre d’affaires, cet indicateur chiffre le délai entre la délivrance de la facture et sa rentrée. Cependant, il est à noter que plus le DSO est déficitaire, plus les clients paient rapidement et plus il est excédentaire, plus la durée de paiement est longue.

DSO : comment faire le calcul ?

Il existe essentiellement deux méthodes pour calculer son DSO  : la méthode comptable et de la méthode « d’épuisement des capitaux ».

La méthode comptable est cette procédure qui se base sur une formule standard : (Créances TTC/Chiffre d’affaires TTC) x Nombre de jours. Certes, cette approche est simple, mais elle présente un véritable inconvénient. En effet, le résultat est disproportionnel d’un mois à l’autre. De même, les variations significatives de chiffres d’affaires et la saisonnalité n’entrent pas en compte. Quant à la méthode « d’épuisement des capitaux », elle revient à ôter le chiffre d’affaires TTC de l’encours chaque mois et à ajouter le nombre de jours de chacun des mois équivalents jusqu’à l’exténuation de l’encours. Cette méthode de calcul a l’avantage de prendre en compte les variations significatives de chiffres d’affaires et la saisonnalité. Toutefois, elle est complexe à mettre en œuvre.

Comment améliorer son DSO ?

Pour améliorer son DSO, il faut pouvoir agir sur plusieurs facteurs à savoir : le délai de règlement des factures, le délai de la procédure de recouvrement et le délai du traitement des litiges. Il est à noter que le moyen idéal pour parvenir à ces fins est d’opter pour un logiciel de recouvrement .

Eloficash est un progiciel de recouvrement conçu par l’entreprise Covline. Il constitue un moyen efficace pour gérer les rentrées financières d’une entreprise. En outre, il simplifie la gestion du poste client et favorise la rapidité des échanges à travers le chatting. Pour ce qui concerne le recouvrement, le logiciel sert à établir une démarche de recouvrement ordinaire en fonction de la segmentation client. De même, il permet d’avoir un agenda de recouvrement avec les actions de relance prévues. Vous pourriez en outre concevoir des documents de relance individualisés et les expédier en un clic.