Tout savoir sur le nouveau formulaire ESTA 2018

Pour planifier son voyage aux Etats-Unis, il y a des démarches à suivre et des documents à préparer, surtout un visa d’entrée au sol américain, coup de chance pour les pays exemptés de visa comme la France , l’ESTA est plus pratique. L’ESTA est une demande en ligne avec une réponse rapide des autorités américaines. Mais la présentation de ce formulaire électronique a vu un changement depuis deux années une section ‘’Réseaux Sociaux’’, suivons l’évolution de ce service en ligne pour mieux comprendre.

Le formulaire ESTA

Visa Waiver Program (VWP) exempte les voyageurs de 37 pays vers les Etats-Unis du visa. C’est un formulaire en ligne où des informations et des questions sont sollicitées renseignements personnels, emploi, motif du voyage, adresse et durée du séjour…et des questions sécurité. Demande envoyée 72 heures avant le départ, une réponse électronique parvient au concerné en peu de jours. C’est un document officiel permettant l’accès au territoire américain d’une validité de deux années. Ça concerne les séjours pour tourisme ou affaires d’une durée maximale de 90 jours.

La section ‘’Réseaux Sociaux’’

C’est le nouveau pour le formulaire ESTA depuis 2016. Une section ‘’Réseaux Sociaux’’, bien que facultative, invite le voyageur à citer les réseaux sociaux auxquels il est actif (Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin, Flickr, Linkedin, ….) avec indication des identifiants. Or, quand on dit identifiants on est sollicité à livrer toutes ses données de connexion y compris son nom d’utilisateur et son mot de passe. Ici on ne parle pas seuelement de profil ou de compte sur les réseaux sociaux.

Que cherche le DHS

Le DHS (Department of Homeland Security) et CBP (Customs and Border Protection) expliquent que ce changement c’est pour récolter plus d’informations sur le voyageur, voire son éligibilité au Visa Waiver Program et l’authenticité des infos fournies sur le formulaire.

Bien que la réponse sur cette section soit facultative, elle sert aussi à renforcer le contrôle des entrées au territoire américain et le protéger des intrusions des terroristes étrangers sous une nouvelle loi en 2015, accélérée par le gouvernement Trump sous le nom de ‘’amélioration du Programme d’Exemption de Visa et de prévention du voyage de terroristes.

Reste la question de protection des données personnelles qui est bafouée sachant que toutes les informations d’un demandeur d’ESTA récoltées à partir des réseaux sociaux sont archivées 12 ans chez le CBP. Consultez le site web www.formulaire-esta.org/  pour plus de détails.